test : hub USB 3 auto-alimenté (avec ports de charge) Aukey CB-H18

test-chargeur-hub-USB3-aukey-cbh18_IMG_6501

Quand j’avais testé le petit hub USB Aukey CB-H5, j’avais très vite manqué de ports. Comme prévu, me voila à tester un modèle avec 7 ports, plus 2 ports de charge. C’est encore Aukey qui régale, merci à eux.

test-chargeur-hub-USB3-aukey-cbh18_IMG_6492

Sur la forme

Le CB-H18 semble considéré par Aukey comme un modèle assez haut de gamme puisqu’il arrive avec un sur-emballage blanc autour du carton traditionnel. À l’intérieur, le hub, le manuel, l’alim, un câble électrique EU traditionnel, un câble USB type B (comme les câbles d’imprimantes), chacun emballé dans un sachet plastique : bon, quand est-ce qu’on virera des emballages tous ces plastiques inutiles ? Ah j’oubliai une chose : les patins anti-dérapants, fournis à part et à coller sous le hub. Moi j’aime bien, ça me rappelle les Kinder Surprise de mon enfance, quand il fallait coller les yeux des personnages avec nos doigts gras. #Protip : pour que l’expérience soit encore plus fidèle, mangez du chocolat avant d’ouvrir votre colis et ne vous lavez pas les mains.

Une fois branché, le hub fonctionne instantanément : une LED rouge d’alimentation s’éclaire sous le logo Aukey argenté (« miroir » serait plus juste, tant ça brille).

test-chargeur-hub-USB3-aukey-cbh18_IMG_6501

À côté de chaque port USB du hub, une LED verte s’éclaire uniquement quand un appareil y est branché et consomme du courant : j’ai essayé, un câble sans rien au bout n’allume pas son témoin.

test-chargeur-hub-USB3-aukey-cbh18_IMG_6502

Le hub est recouvert par un plastique brillant transparent imprimé noir, laissant apparaitre les LED au travers de trous dans l’impression, en forme de symbole d’alimentation et de numéros de 1 à 7, correspondant aux 7 ports USB.

test-chargeur-hub-USB3-aukey-cbh18_IMG_6495

L’originalité de ce modèle tient aux deux ports supplémentaires présents à l’extrémité du hub : ils ne sont pas reliés à l’ordinateur, mais délivrent plus de puissance. Ils sont uniquement destinés à recharger des appareils très demandeurs, comme les smartphones et les tablettes. Ces deux ports n’ont pas de témoin de fonctionnement, à la place on peut lire « 2.4 A Max » et une icône de batterie en charge, en lettres argentées.

test-chargeur-hub-USB3-aukey-cbh18_IMG_6500

Les photos en macro sont prises à l’aide de l’objectif macro Aukey testé ici.

J’aime bien cette façade noir miroir, avec ses LED très discrètes (il faut être au dessus du hub pour bien les voir, car elles sont en retrait sous la coque), et même les quelques impressions en argenté miroir sont discrètes.

J’insiste sur les LED : leur fort retrait, leur totale discrétion quand on a pas le nez dessus, me plaît beaucoup. Tout comme l’alliance de ce fort retrait et de l’ouverture dans l’imprimé noir, en forme de chiffre. J’adore ça, en fait.

Sur le fond

Et bien a première vue, après quelques semaines d’utilisation, je n’ai rien à redire sur ce hub. J’avais noté deux défauts sur le CB-H5. Le premier concernait les disques durs externes : branchés sur le hub, ils redémarraient en boucle quand je fermais mon MBP et empêchaient celui-ci de se mettre en veille, avec des notifications d’erreurs en prime. Ici, rien de cela : quand je mets l’ordinateur en veille, les disques durs externes branchés sur le hub se mettent également en veille. 

Dernièrement, le CB-H5 m’avait aussi fait découvrir les interférences entre USB 3 et produits sans fils : avec le CB-H18, mon clavier et ma souris fonctionnent sans soucis. Quand au test fatidique, celui de la télécommande pour présentation, elle fonctionne sans aucun soucis si branchée directement au Mac et merdouille uniquement si je la branche directement sur le hub. C’est normal en Russie en USB 3, et on se balade rarement avec un hub quand on fait une présentation Powerpoint ou Keynote. Branchez toujours vos télécommandes radio directement sur l’ordinateur, ou à la rigueur sur un hub USB 2.

On passe aux tests !

test-chargeur-hub-USB3-aukey-cbh18_DiskSpeedTest

R.A.S. du point de vue des débits, c’est tout à fait satisfaisant. Pas besoin de m’étendre plus longtemps.

test-chargeur-hub-USB3-aukey-cbh18_tableau

Point de vue charge, c’est différent. Si le chargeur est donné pour 2,4 A avec les appareils compatibles (les smartphone Android haut de gamme par exemple), mon iPad mini 3 de référence ne peux a priori pas les atteindre.

Mais ces résultats sont très intéressants :

  • les ports hub, connectés à l’ordinateur, délivrent le minimum syndical : un port USB traditionnel doit délivrer 0,5 A.
  • Les deux ports de charge ne délivrent pas la même puissance ! J’ai branché mon iPad successivement sur les deux ports, et si le chargeur monte à 1,56 A environ (moyenne après plusieurs mesures) sur le dernier port, ce qui est un résultat dans la moyenne ; il ne délivre qu’1,28 A environ sur le premier port !

Comme d’habitude, mes mesures sont empiriques et même mon multimètre USB à trois sous est peut-être à remettre en cause.

Conclusion

Vendu 40 euros sur Amazon, le hub USB 3 Aukey CB-H18 n’est pas mal. On pourrait quand-même attendre plus de constance dans les deux ports de charge et je verrais plus ce produit autour de 30 euros. Il n’empêche que c’est devenu mon hub au quotidien et que pour mon utilisation je ne peux pas le critiquer : le port de charge moins puissant me sert à alimenter mes enceintes, sans aucun soucis. Et physiquement, il est sobre et soigné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *