Le questionnaire sérievore

Vu chez Ladyteruki, sériephile obsessionnelle : un concept de chaine de questions sur les séries. Les règles :

– Poster les règles sur le blog
– Répondre aux 11 questions
– Inventer 11 nouvelles questions
– Partager le tag avec 11 personnes en mettant un lien vers leurs blogs et leur annoncer la nouvelle !

Alors je ne vais pas faire ça sérieusement, parce que inventer des questions, j’y ai réfléchi plusieurs fois, ça ne vient pas. Je ne suis sans doute pas assez sérievore (ni cuisinier). Et je ne connais aucun blog de fan de séries, si ce n’est le sien. Il faut dire que ces gens écrivent énormément. Genre 24 fois par saison de série, au minimum, et comme ils en regardent des dizaines… La cinéphilie est plus calme.
Les questions auxquelles Lady devait répondre ne m’inspiraient pas énormément non-plus ; mais celles qu’elle a posé elle me parlent beaucoup plus. Du coup j’y répond, et je le fais ici puisqu’elle n’a pas trouvé 11 blogs à qui renvoyer sa chaîne. C’est moi qui reprend la scoumoune en ne posant de question à personne.

Et puis ce questionnaire est une bonne introduction à la catégorie télévision de Visionarium.fr qui ne sera sans doute pas souvent alimentée. Bref. Lançons-nous :

1) Quelle est la série la plus vieille que tu aies regardée ? (évidemment j’accepte la réponse si tu n’as vu que le pilote)
Chapeau melon et bottes de cuir (1961). Parce que j’ai l’intégrale de de la Quatrième dimension (1959), mais que je ne l’ai encore jamais regardée.

2) « Le lycée est un champ de bataille pour le coeur »… quelle est la série qui ressemble le plus à l’adolescence telle que tu l’as vécue ?
Quelque part entre Angela, 15 ans et Malcolm in the Middle.

3) Quelle est la toute première série que tu te souviens avoir regardée, même vaguement, quand tu étais vraiment jeune ?
On me dit que je regardais et adorais la Vie des Botes, ce qui fait que j’étais déjà geek à l`âge de un an. Mais je ne m’en souviens plus. Moi je me rappelle des Badaboks. Qui ont le bidulbuk. Et ouai.

4) Faut-il protéger les enfants des fictions « dures » ou au contraire leur apprendre progressivement à repousser leur seuil de tolérance ?
Les deux mon capitaine. Il faut leur apprendre progressivement pour les protéger.

5) La faute d’orthographe ou de grammaire que tu sais que tu fais souvent, mais que tu continues de faire quand même.
Terminaison en « t » au lieu de « s » à la première personne. Genre « je zappait sur les Experts quand Buffy était fini sur M6« .

6) Quelle série, qui en manque dramatiquement, mériterait un générique digne de ce nom, et dans ce cas, à quoi ressemblerait-il ?
Ah, dur ! Je ne suis pas contre cette mode des non-génériques, parfois ça rend bien, et ça ajoute au réalisme. Sur Lost par exemple, c’est génialissime. Ça peut être beau aussi, et même celui de Life, je l’aime bien. À l’inverse le générique de Dr House m’ennuie fortement. Et pourtant je n’aurais pas le même souvenir des séries de mon enfance sans leur générique et je chante encore l’Agence tous risques par moments. Mais je garde également un souvenir ému des non-génériques de Lost et Stargate Universe.
Dans les réponses à l’article de Lady tout le monde parle de Once Upon a Time, mais je n’ai pas encore regardé.
Et bien je botte en touche sur cette question !

7) Si je te demande d’associer une série à une époque de ta vie, de laquelle me parles-tu et pourquoi ?
Demain à la une. C’est une des premières séries que M6 a programmé le dimanche vers 18/19h. Au collège, il arrivait souvent, hum, presque obligatoirement, que je n’ai pas encore fait mes devoirs à ce moment là. Mais Demain à la une, c’était immanquable (et ensuite ils ont alterné avec Stargate SG-1, je n’ai eu aucun échappatoire). Après les Aventures de Tintin sur France 3 puis Loïs & Clark sur M6, les mardi soirs en prime-time, c’était la troisième fois fois que je suivais une série d’épisode en épisode, avec assiduité, et la seconde que je découvrais une histoire, un fil rouge qui se construisait au fil des épisodes (parce que le fil rouge dans Tintin…). Jusque là j’étais MacGyver, K2000 et Agence tous risques diffusées n’importe comment (et qui évoluaient peu) par la Cinq et TF1.
Bref c’est un souvenir de sérievore et un souvenir familial, parce que de nombreux psychodrames se sont joués devant. Je me souviens de la série, du canapé, du chat sur les genoux, de la cheminée l’hiver, de mon père voulant regarder le 19/20, de mon cartable que je ne vois pas mais que je sais derrière moi… Putain de collège.

8) Si tu écrivais ton autobiographie, quelle célébrité enregistrerait la version audiobook ?
Marlène Jobert, qui d’autre ?

9) Quand tu fais une crêpe-party, quels sont les ingrédients dont tu tartines systématiquement tes crêpes ?
Nutella et crème de marrons.

10) Cite un film que tu as l’impression d’être la seule personne au monde à aimer.
Quatre garçons plein d’avenir. Une tuerie ce film ! Et Patrick Sébastien y est exceptionnel ! Sérieusement !

11) C’est l’apocalypse et Dieu, qui t’a à la bonne, se propose de sauver UNE personne à Hollywood, et une seule. Quelle vie épargnes-tu et pourquoi ?
Steven Spielberg. Il faut vraiment me justifier ? Je ne vais pas copier/coller toute sa filmo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *