test : chargeur USB mural PA-S12

gros plan sur le chargeur mural Aukey.

Les chargeurs avec plusieurs prises USB, c’est devenu classique depuis deux ou trois ans. J’en avais d’ailleurs testé un sur ce blog. Mais en fouinant sur Amazon pour chercher quels produits Aukey j’aimerai tester, j’ai découvert un modèle à l’ergonomie différente. En voici donc un test rapide.

Sur la forme

Emballage carton neutre, film plastique dont on aurait peut-être pu se passer. Chargeur, manuel et garantie version sticker en forme de clé (Au… « Key »  ?), classique.

C’est le chargeur lui-même qui est intéressant. C’est un chargeur mural. Il a la forme d’un gros transformateur, ou d’un répéteur de wifi, ou d’une prise électrique connectée, d’un programmateur de machine à laver, … bref, vous voyez le genre. Comme ces derniers exemples, il possède surtout une prise 230 V femelle et c’est toute son originalité : ce chargeur USB ne condamne pas la prise sur laquelle on le branche. Les 4 ports USB quant à eux sortent sous le boîtier, vers le bas. Forcément vers le bas : si vous branchez le chargeur sur une prise murale avec fiche de terre, à moins que celle-ci soit montée à l’envers, les ports USB seront obligatoirement tournés vers le sol. Un petit voyant vert indique que le chargeur est branché au secteur. Vous l’aurez compris, ce chargeur est particulièrement adapté aux prises murales situées à hauteur d’homme, et pas vraiment à celles près du sol. Dans un logement récent, une cuisine, ou au bureau, il aura toute sa place.

chargeur mural Aukey la tête à l'envers

Là, ça sort vers le haut… ma prise murale est dans le mauvais sens.

Sur le fond

Aukey annonce une prise 230 V supportant jusqu’à 3 800 W et les 4 ports USB peuvent délivrer jusqu’à 2,4 A chacun, dans la limite de 6 A au total (vous ne rechargerez pas 4 iPad à pleine vitesse par exemple).

Je n’ai pas été jusqu’à tester la limite de 3 800 W (faudrait être un peu con aussi, ou bosser chez Canard PC hardware <3) mais j’ai ressorti mon multimètre USB à 3 euros pour tester les sorties USB. Allons-y gaiement, je saisis mon iPad mini 3 avec une batterie chargée autour de 35 %, un câble Apple officiel, et je teste :

mesures chargeur mural Aukey

J’avais précédemment testé le chargeur Aukey PA-U37 sur cette page.

Mes mesures sont correctes, proches des résultats de mon chargeur Apple 10 W de référence, même si moins stables. Je ne crois pas avoir en ma possession d’appareil capable de tirer 2,4 ampères pour tester le chargeur au maximum de ses capacités. L’électronique du chargeur, qu’Aukey nomme « AIPower » est sensée ajuster l’intensité en fonction de l’appareil branché, c’est un grand mot mais mes iBidules reconnaissent qu’ils peuvent en tirer ce qu’ils veulent : mon iPhone par exemple, chargé à plus de 90 %, ne tire que 0,80 A environ, contre 1 A quand il est moins chargé, sur ce PA-S12 comme sur le Apple (10 W).

Conclusion

Je ne trouve rien à redire sur ce chargeur. Il charge à première vue tout à fait convenablement et il adopte une ergonomie que je n’avais encore jamais vue et qui peut être drôlement pratique dans certaines configurations ! À 18 euros sur Amazon son prix me paraît justifié par l’usage différent auquel il se dédit et sur lequel il n’a a priori pas de concurrence – il ne ressort déjà pas très bien lui-mêùe sur la recherche Amazon et je n’arrive pas à trouver de modèles similaires. Seul sur un marché qui me parait pourtant évident, je n’hésiterai pas à le recommander.

Les macrophotographies de cet article ont été réalisées avec l’objectif macro pas cher testé ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *