Test : chargeur USB 5 ports Aukey PA-U37

test chargeur Aukey sur Amazon : test volts

Nombreux sont les chargeurs USB de salon sur Amazon. Nous utilisons de plus en plus d’appareils se rechargeants en USB et les transfos se multiplient sous nos bureaux. Téléphone, téléphone du conjoint, voir troisième téléphone pour le boulot ou les enfants, enceinte bluethooth, tablette, batteries USB, télécommande universelle, caméra, console de jeu et j’en passe… il devient difficile de brancher tout ça. Du coup un gros chargeur avec 5 à 10 prises USB, qui ne monopolise qu’une prise murale, c’est fort pratique.

Reste à faire attention à ce qu’on achète, ne pas tomber sur des chargeurs dangereux. Les marques à la mode sur Amazon comme Aukey ou Anker semblent assez sérieuses, c’est pourquoi j’avais déjà deux modèles, un de chacun de ses constructeurs… Quand Aukey m’a proposé de tester un de leurs modèles, j’ai sauté sur l’occasion pour l’ausculter en profondeur sans risque de perdre d’argent si j’étais un peu trop brutal 😇

test chargeur Aukey sur Amazon : déballage

Le voici, le voila.

Sur la forme

Le chargeur Aukey PA-U37 ne se démarque pas sur la forme : une (toute) petite brique noire, très légère, très discrète. Pas même une LED en façade, ni le moindre interrupteur à l’arrière, ce dernier point étant un petit peu dommage. On le branche sur le secteur d’un côté, et on branche jusqu’à 5 câbles USB de l’autre. Simple, efficace. Le cordon d’alimentation est fourni avec son petit collier de serrage en velcro (pardon : Velcro™©®), ça devient la norme et c’est très bien 👌🏼

test chargeur Aukey sur Amazon : unboxing

Le chargeur, le câble secteur avec scratch, le manuel et le petit papier de garantie. Classique.

Je n’ai pas parlé de l’emballage, mais comme toujours il est très plaisant, intelligemment conçu : sans plastique ni espace perdu mais doux au toucher et réjouissant à ouvrir.

test chargeur Aukey sur Amazon : boitier surexposé

5 ports et sobriété totale.

Sur le fond

 

test chargeur Aukey sur Amazon : références

Le fond du chargeur.

Pas de technologies de charge rapide « Quick Charge » pour les appareils Android à processeur Snapdragon ou autres ici, c’est le modèle basique de chez basique, mais pas cher de chez pas cher. Aukey promet 1 ampère sur chaque sortie, ou jusqu’à 2,4 ampères si un seul port est utilisé.

C’est ce que nous allons vaguement vérifier, de manière totalement empirique.

Pour ce test, j’ai rechargé quelques minutes mon iPad mini 3, batterie chargée autour de 35 %, avec un multimètre USB bas de gamme (5 euros !) trouvé sur Amazon interposé entre le chargeur et l’iPad. J’ai testé le chargeur Aukey dont il est question aujourd’hui, mes deux autres chargeurs du même type (un autre Aukey et un Anker), ainsi que le chargeur Apple 10 watts (des premiers iPad) et comparé à chaque fois la promesse et la réalité.

test chargeur Aukey sur Amazon : comparatif

Petit tableau vite fait.

Ces valeurs sont des moyennes calculées à la louche ; par exemple le voltage du Aukey PA-U37 oscillait entre 4,95 et 5,09 V et celui du chargeur Apple entre 4,81 et 4,89 V au moment de mes mesures, enregistrées en prenant de bêtes photos. J’ai retenu une valeur proche de ce qui revenait le plus souvent. Empirique je vous dis.

Un soucis apparaît : mon exemplaire ne sembler charger qu’à 1 A, même avec un seul appareil branché. J’ai volontairement choisi un appareil – l’iPad – qui accepte de fortes puissances de charge. Est-ce que mon multimètre trompe et bride le chargeur, faussant les résultats ? Possible. Il faudrait que je mesure le temps de charge de l’iPad, à l’occasion. #flemme

Je me dis que ce n’est pas bien grave, on achète pas ce genre d’objet pour brancher un seul appareil dessus.

J’ai ensuite pris un malin plaisir à démonter la bête. Je n’ai pas trouvé tout de suite par où l’attaquer, le plastique résiste, c’est très bien, malgré la légèreté de l’ensemble le plastique est solide et le chargeur ne risque pas de s’ouvrir par mégarde.

test chargeur Aukey sur Amazon : carte mère

Hop, mis à nu.

Premier constat : c’est propre. Le circuit imprimé est spécialement conçu pour Aukey, dont le nom et la référence du produit sont sérigraphiés sur la résine.

test chargeur Aukey sur Amazon : circuit imprimé

Aukey est bien lisible sur le circuit imprimé.

Les courants forts et faibles sont plutôt bien espacés, mais il aurait été plus rassurant de trouver une séparation physique sur la carte mère (un trou, littéralement), comme le font les meilleurs chargeurs.

 

test chargeur Aukey sur Amazon : intérieur

L’autre côté du circuit, celui avec les composants.

Je ne m’y connais pas assez pour juger sérieusement cette partie, mais c’est assez propre. J’attend avec curiosité le test vidéo de l’excellent ElectronikHeart, qui a également reçu un chargeur Aukey pour test : un modèle mural à 1 port.

test chargeur Aukey sur Amazon : démonté

Vu de trois quarts.

Aller, encore une remarque pour la route : la traduction française du manuel n’est pas top. On parle de produit électrique, et d’une page de questions/réponses, dédiée aux gens qui ont des questions bêtes : il serait bienvenu qu’ils aient des réponses claires. « Le dispositif a la protection de sur-intensité généralement ». Généralement ? Ça veut dire pas toujours ? 😉

test chargeur Aukey sur Amazon : mode d'emploi

Conclusion

Pour 12 euros si vous souhaitez recharger sur un coin de bureau ou le guéridon de votre immense les téléphones basiques de toute la famille et la console du petit, le PA-U37 peut faire l’affaire. Sinon j’aurais tendance à préférer les modèles un peu plus moyen de gamme, comme le Aukey PA-T15 (25 euros) avec son port Quick Charge 3 pour les processeurs Snapdragon compatibles (Samsung, LG, HTC, Xiaomi, … les Androphones haut de gamme quoi). C’est con, mais ça me rassure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *