iOS 9.3 et le Cavalier sans têtes

header_emoji_horseman_rider_cavalier_disparu

C’est une option intégrée au clavier Emoji d’iOS depuis la version 8.3 du système d’exploitation : on peut choisir la couleur de peau de la plupart des emojis humains. Il suffit pour cela de laisser le doigt posé sur le smiley afin d’ouvrir un nouveau menu. Ce choix reste ensuite en mémoire : c’est la dernière couleur de peau choisie qui est utilisée par défaut. Quelques exemples :

 

Les mains sont bien sûr concernées.

Les mains sont bien sûr concernées.

 

 

La collection de petites femmes également.

La collection de jeunes femmes également.

 

 

La baignoire ? Concernée aussi.

La baignoire ? Concernée aussi.

 

 

Même le père Noël est concerné ! Je vous laisse essayer.

Par contre, il reste des exceptions :

Les couples ne sont pas concernés.

Les couples ne sont pas concernés.

 

 

Les familles ne sont pas concernées non-plus.

Les familles ne sont pas concernées non-plus.

Si t’es fort, t’es six peaux sport

Mais ce qui nous intéresse tout particulièrement aujourd’hui, ce sont les emojis sportifs. Jusqu’à iOS 9.2.1 (la précédente version d’iOS), ils étaient eux aussi multi-ethniques, à condition de voir la peau du sportif bien évidement. C’est à dire : tous les sportifs, sauf le skieur, le surfeur et le golfeur qui sont entièrement cachés sous leurs gants et leur couvre-chef. Démonstration :

Le cycliste et ses variations.

Le cycliste et ses variations.

Skieur, surfeur et golfeur n’ont pas de peau visible.

Skieur, surfeur et golfeur n’ont pas de peau visible.

 

Agrandissement du skieur, du surfeur et du golfeur dans un traitement de texte (sur Mac, OS X 10.11.2).

Agrandissement du skieur, du surfeur et du golfeur dans un traitement de texte (sur Mac, OS X 10.11.2).

 

Ah j’ai oublié de vous dire : sur Mac, depuis au moins OS X 10.10 (Yosemite), on peut faire pareil. Il y a un clavier virtuel d’Emoji accessible en tapant [ctrl] + [cmd] + [espace], ou rangé en bas du menu « Édition ». Et pareil, en laissant cliqué sur un emoji humain, on peut choisir sa couleur :

Choisir la couleur de peau de l'emoji nageur sur Mac.

Choisir la couleur de peau de l’emoji nageur sur Mac.

 

C’est très pratique pour la démonstration d’aujourd’hui !

Horses! Horses! My kingdom for six horses!

Donc, à part ces trois là, tous les sportifs sont multi-éthniques ? Oui… jusqu’à iOS 9.2.1 inclus.

Car depuis la mise-à-jour iOS 9.3.0, le cavalier a perdu ses couleurs !

Le cavalier sous iOS 9.2.1

Le cavalier sous iOS 9.2.1

Le cavalier sous iOS 9.3.1

Le cavalier sous iOS 9.3.1

(oui je fais exploser la mise en page si je veux, c’est mon blog)

Bug ? Je pencherai plus une erreur volontaire : de loin le cavalier est difficile à voir, j’imagine qu’un dévelopeur a eu l’impression qu’on ne voyait pas sa peau et a cru bien faire en retirant cinq versions inutiles.

Mais il suffit de zoomer sur l’emoji pour constater que sa tête est bel et bien visible. J’ai utilisé un traitement de texte sur Mac OS pour afficher les emojis sur Mac, puis j’ai agrandi le texte jusqu’à la taille 400 :

Le cavalier sur Mac, caractères taille 400. OS X 10.11.2.

Le cavalier sur Mac, caractères taille 400. OS X 10.11.2

 

Mon Mac pour cette expérience était donc encore sous 10.11.2, qui date de décembre 2015. Une version 10.11.4 est sortie le 21 mars 2016, le même jour qu’iOS 9.3. La coïncidence est trop belle : est-ce qu’OS X 10.11.4 supprime lui aussi cet emoji ?

Réponse :

OS X El Capitan 10.11.4 du 21 avril 2016 : les cavaliers ont également disparu !

OS X El Capitan 10.11.4 du 21 avril 2016 : les cavaliers ont également disparu !

 

Du coup que se passe-t-il si j’ouvre le fichier texte créé précédemment, celui avec les six cavaliers ? Et bien ce n’est pas joli-joli :

Les emojis des six cavaliers multi-ethniques vus par un système qui ne les intègre pas.

Les emojis des six cavaliers multi-ethniques vus par un système qui ne les intègre pas.

 

Ça, si vous utilisez Windows, un vieux Mac OS, Android, Windows Phone ou Linux, c’est le genre de chose que vous voyez quand un de vos amis écrit avec un emoji multi-ethnique. Ces emojis utilisent 2 caractères (essayez dans un logiciel qui les compte, comme Twitter) : l’emoji de base, plus un second caractère qui indique la couleur. Un système qui sait l’interpréter (iOS 8.3 ou supérieur, OS X 10.10.x ou supérieur, …) affichera l’emoji avec la peau dans la couleur indiquée. Un système qui ne sait pas l’interpréter (à peu près tous les autres) affichera bêtement ce qu’il reçoit : un émoji + une couleur.

iOS 8.3 et OS X 10.11.4 ne possédant plus dans leur mémoire l’emoji du cavalier dans ces 5 variations, ils affichent à chaque fois l’emoji classique et la couleur à côté.

Autrement dit, au delà du simple choix de ne plus proposer cet emoji à qui voudrait l’employer maintenant, son retrait fout potentiellement en l’air la mise en page d’un texte, d’un tweet, d’un diaporama professionnel très important… que vous auriez déjà écrit. Qu’un ami vous aurait déjà envoyé. Qu’un futur employé aurait déjà préparé pour son prochain entretien d’embauche… C CHO, LOL 😐

La mise à jour iOS 9.3.1, sortie en catastrophe pour résoudre un seul bug (voir deux) n’a pas recouvré cet emoji, ce qui n’est pas étonnant : il faudra se pencher sur une prochaine révision un peu plus majeure.

Monté sur mes grands chevaux

Pour être sûr de mes affirmations j’ai mis Twitter à contribution, et à l’aide d’@hellaime et @AudeKski j’ai pu tester la version précédente de chaque OS, juste avant la version incriminée : iOS 9.2.1 et OS X 10.11.3 : les six cavaliers (…de l’apocalypse, me rétorquerons les théoriciens du Grand remplacement) y sont bel et bien présents. Je profite de ce paragraphe pour remercier publiquement Laurie Dupuis qui m’a aidé à la mise en page de cet article.

Enfin, « mais comment as-tu découvert ça ? », me demandez-vous, alors que l’article n’est pas encore en ligne puisque je suis en train de l’écrire (et c’est véridique). Et bien c’est une excellente question. Je ne sais même plus comment ça a commencé. Tout ce dont je me souviens, c’est que c’est la non-moins excellente Julie Fund qui m’en a parlé il y a deux jours. Nous discutions de tout et de rien, et puis c’est arrivé sur le tapis. Pourquoi ? Comment ? On s’en fiche : ce que la Science retiendra, c’est que c’est arrivé par hasard. Comme le Post-It. Comme plein de choses. La seule vraie question qui compte est la suivante : la disparition de ces emoji, est-elle liée au hasard, est-ce une erreur, ou est-elle délibérée ? Réponse, peut-être, à la prochaine mise à jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *