Le jour où j’ai acheté un chargeur de contrefaçon

header_contrefacon_chargeur_mk2store

Acheter un chargeur ou une batterie de contrefaçon, c’est souvent tentant : c’est beaucoup moins cher que l’original et le cerveau possède cette faculté de balayer tout doute sur la qualité de ces produits par cette remarque magique, « de toutes façons c’est tout fabriqué dans les mêmes usines« . Les braves gars de Canard PC Hardware ont récemment (CPC Hardware n°22) testé des chargeurs et des batteries de contrefaçon, ce qui m’a motivé à revenir sur mon expérience personnelle, qui remonte à 2012. L’occasion de rappeler les dégâts mortels que peuvent produire ces objets illégaux :

À l’origine, était la batterie

La dernière fois que j’ai changé d’appareil photo, je l’ai choisi de façon a également pouvoir faire des vidéos correctes. Ce fut un Panasonic TZ-10 qui me permettait de filmer en 720p et le résultat est tout à fait satisfaisant. Par contre j’ai très (très très) vite compris qu’avec une seule batterie, je n’irais pas loin : le mode vidéo consomme énormément d’énergie. Dans la vidéo sus-linkée par exemple, le Pal est un parc avec une immense partie zoo : si elle est absente de mon montage, c’est que je me suis retrouvé à court de batterie dès la mi-journée. Je commande alors rapidement 2 batteries originales sur Amazon, vendues par Amazon, une dizaine d’euros moins cher que chez Darty et compagnie. Je ne regarde même pas le Market Place où les prix sont sans doute moins chers encore mais à un point où ça devient louche : je ne suis pas con, je ne plaisanterai pas avec la qualité d’une batterie, voyons !

Qui dit batteries, dit chargeurs

Le temps passe et je fais face à un autre problème : en voyage, il n’est pas facile de trouver le temps, en rentrant à l’hôtel le soir, de recharger 3 batteries à la suite sur un seul chargeur. À l’hôtel, je dors. Ainsi naquit l’idée d’acheter un second chargeur. Nous sommes à l’été 2012. Je ne suis toujours pas con : je n’ai pas envie de zigouiller mes chères batteries Panasonic sur n’importe quel chargeur plus où moins universel. Pourtant, les ennuis commencent. Les batteries ça se trouve facilement, mais mon chargeur, le DE-A66, ce n’est pas tout à fait pareil. Sur internet c’est la jungle : Google me retourne du eBay, du Price Minister, du Market Place Amazon, et même sur des sites de grandes enseignes physiques comme la Fnac je trouve des chargeurs allume-cigare no name mais rien d’officiel ou de clairement établi comme tel. Je pourrai aller au comptoire SAV de mon Darty, ça devrait être trouvable de la sorte, mais j’ai la flemme.

Je me dirige donc vers le site en lequel j’ai le plus confiance : Amazon.fr. Qui hélas ne vend pas lui-même mon chargeur. Je me rabats donc sur un vendeur tiers du Market Place, mais l’intitulé de l’article est on ne peut plus clair : Panasonic DE-A66 Battery charger Li-Ion / Chargeur Batterie Lithium-Ion pour DMW-BCG10E, DMWBCG10E, BCG10E, DMW BCG10E for Panasonic Lumix DMC-TZ6, DMCTZ6, DMC-TZ7, DMCTZ7, DMC-TZ8, DMCTZ8, DMC-TZ10, …. Long mais clair. 34,97 €, envoyé du Royaume-Uni, vendu par « ExPro ».

Faux ressemblant (où l’on évoque le mot contrefaçon)

Arrive une enveloppe à bulles blanche, et à l’intérieur mon chargeur… dans un vulgaire plastique transparent entiché d’une petite étiquette avec une référence.

panasonic_contrefait_1 Le chargeur lui-même me réserve également une surprise : ce n’est pas le DE-A66 commandé mais un certain DE-A65.

Aussitôt je sors mon chargeur original du tiroir et commence la comparaison. Je peux aussi comparer avec le chargeur original d’un ancien bridge Panasonic que j’ai sous la main, le Panasonic DE-A44.

Ales2

A66 original à gauche / A65 douteux à droite.

Bon déjà la couleur n’est pas la même. Mais ça ne veux rien dire. Ensuite le chargeur original n’a que 3 broches alors que ce A65 en a 4. Ça m’étonne un peu. Comme si Panasonic faisait un chargeur universel pour ses différents appareils ?

Et sur le A44 ? il a lui aussi 4 broches, mais ce n’est pas du tout le même chargeur.

panasonic_44_1

Douteux A65 / A44 original (pour comparaison) / A66 original

Rapprochons-nous (je vous invite à cliquer sur les photos pour bien en voir les détails) :

A66 original

A66 original

A65 douteux

A65 douteux

Au delà de la couleur, la matière n’est pas la même non plus. Le marquage imprimé est de moins bonne qualité sur le A65. La LED verte n’est pas du même vert. Ça peut ne rien vouloir dire, malgré tout sur mon A66 original la LED sombre et le plastique noir s’assortissent de façon évidente, il y a une recherche d’harmonie. Sur le A65 c’est une bête LED verte sur un plastique bleu marine. Le trou pour la LED est également brut de décoffrage sur le A65 alors qu’il est soigneusement biseauté sur le A66 original. Une LED qui sur ce douteux A65 dépasse du chargeur, elle est engoncée sur l’original. Le mot « CHARGE » n’est pas non-plus disposé au même endroit et la moulure des lettres est bien moins propre sur cet étrange A65.

Et sur le A44 ? Le marquage est digne de mon original, la référence et le terme « BATTERY CHARGER » sont écrits en caractères fins comme sur mon original, la LED est sombre également, enfoncée dans un trou biseauté également, le mot « CHARGE » est placé au dessus de celle-ci.

A44 original (pour comparaison)

A44 original (pour comparaison)

Ce ne sont pas des preuves, je suis encore dans le doute, après tout c’est un autre modèle, donc pourquoi pas. Mais quand-même : ces différences, si elles sont d’ordre esthétique, sont aussi qualitatives. Tout est en deçà sur le A65. Et ça c’est quand-même bizarre. D’autant que le A44 qui est plus ancien reprend lui tous les codes de mon A66 (jusqu’ici, car nous allons voir une différence un peu plus bas).

Et sur la balance ? Mon A66 original pèse 52 grammes. Le A65 douteux ? Seulement 39 grammes. Ils ne jouent pas dans la même catégorie.

Passons rapidement sur la tranche : à côté de la prise femelle pour le câble secteur, mes deux originaux comportent l’inscription « AC IN » moulée. Elle est absente sur le A65. Le connecteur parait moins bien fini également, plus brut de décoffrage.

en haut : A66 (original) en bas : A65 (douteux)

en haut : A66 original
en bas : A65 douteux

Retournons les chargeurs et voyons ce qu’ils ont dans le dos :

A66 original / A65 douteux

A66 original / A65 douteux

Alors là ça devient n’importe quoi. Les infos sont entièrement imprimées sur un autocollant pour le A65, alors qu’elles sont entièrement gravées sur mon A66. Les couleurs de l’autocollant paraissent délavées, c’est vraiment moche. Il n’y a pas de logo CE (un comble pour une contrefaçon ^^) ni de poubelle barrée (WEEE) : pour un import anglais c’est un petit peu étrange. De manière générale tout est écrit en Anglais et en Français alors que mon original est seulement en Anglais : l’origine de ses instructions doit être un modèle destiné au marché américain, voué à être vendu aux USA comme au Canada. « See manual for countries other than the U.S.A. » me conforte dans cette idée. Il y a cet obscure hologramme dans le coin, de très mauvaise qualité. Il semble être une sorte de certification de contrôle qualité, mais aucun mois n’est biffé et l’impression n’est vraiment pas centrée. Les hologrammes sont en général utilisés pour prouver – ou faire croire à – l’authenticité d’un produit : utiliser un tel papier brillant pour indiquer une date de fabrication ou de contrôle qualité n’est pas commun, ni logique. Encore moins chez une grande marque, encore moins quand je ne le retrouve pas sur mes autres produits de la même marque. Les petits reliefs antidérapants (bon, c’est surtout pour la forme, ça limite les rayures sur le boîtier) en plastique sont très différents : de petites pointes sur le plus que douteux A65, contre des traits bien plus stylés sur le A66, qui dépassent sur le côté et sont aussi présents sur la face avant (pléonasme).

Et sur le A44 ? Voilà enfin un point de différence entre mes deux chargeurs officiels : les données techniques de mon A44 sont imprimées, comme sur le suspect A65. Enfin un indice en faveur pour mon coupable idéal ? Hélas non, au contraire je tiens presque ses aveux : tout est imprimé sur mon A44… sauf le numéro de série : lui, il y est quand-même gravé, au travers de l’étiquette autocollante.

A65 douteux / A44 original (pour comparaison) / A66 original

A65 douteux / A44 original (pour comparaison) / A66 original

Columbo n’aurait pas fait mieux

Du coup une idée me traverse l’esprit : googler « Panasonic A65 ». Si j’ai eu du mal à trouver le A66, pourtant officiellement officiel, qu’en sera-t-il de ce A65 ? Et bien il est très présent sur eBay, en quantités astronomiques. Avec photos s’il vous plaît ! Et ce qui me trottait dans la tête m’explose au visage :

Capture d’écran 2012-07-06 à 15.10.25

Capture d’écran 2012-07-06 à 15.11.49

Vous voyez le fuck ? Que ces annonces utilisent les mêmes photos « promo » je veux bien. Mais comment expliquer que MON chargeur ait le même numéro de série que celui en photo ???

BIM, contrefaçon !

On notera qu’ici il n’est plus question de « chargeur Panasonic A65 » mais de « chargeur A65 pour Panasonic ». Il y a toujours le marquage Panasonic sur l’objet mais l’intitulé ne laisse pas entendre que c’est un produit Panasonic. On joue sur les mots.

Enfin je m’étouffe en voyant ces articles vendus 8,18 dollars (la contrefaçon devenant alors évidente) quand j’ai payé le mien 34,97 euros (c’est triste mais ça marche toujours : en vendant une contrefaçon plus chère elle parait plus authentique).

Il est maintenant certain que je ne glisserais jamais mes batteries Panasonic dans cette chose.

Prenons le temps d’approfondir les recherches Google. Il y a énormément de résultats pour cet A65. En fait on trouve même… 3 modèles différents de chargeurs répondants à cette appellation !

Le A65B contrefait bien sûr, mais aussi le A65A et le A65B à découvrir ci-dessous :

À toute première vue, il me semble que le A65A est un produit original Panasonic. La face avant est ici totalement identique à mon A66 : noir, mot « CHARGE » au bon endroit, 3 broches, symboles de polarité et dessin pour aider à placer la batterie. La LED semble assez sombre et le trou me paraît biseauté. Les patins antidérapants sont les mêmes également.

L’arrière, similaire à mon A66 dans la forme, suggère que le DE-A65A est destiné au marché asiatique (après une rapide recherche, la fiche pourrait correspondre aux prises du Japon ou de Corée du sud par exemple).

Le A65B est intéressant : l’arrière comporte cette fois les informations que l’on retrouve sur mon A65 contrefait, mais elles sont gravées et non collées. De plus j’en ai sélectionné deux exemplaires et les photos montrent des numéros de série différents. Je pense qu’il s’agit là encore d’un véritable A65, qui serait bel et bien destiné au marché nord américain (prises similaires aux japonaises).

L’instant MacGyver

Pour les besoins de cet article j’ai retrouvé le chargeur contrefait et l’ai démonté par curiosité. Cette section sera courte.

Après retrait de la seule vis (comme sur les originaux) cachée derrière l’étiquette (contrairement aux originaux), le chargeur s’est ouvert très simplement, rien d’autre ne le retenait.

Sur l’avant, point d’information sur un quelconque fabricant, déjà. Et puis, oh, surprise : sur les 4 broches de connexion avec la batterie, seules 2 sont effectivement reliées à quelque chose. Mon original a 3 broches : je suis tenté de penser que la 3ème sert à communiquer des données, comme le niveau de charge de la batterie. Une bête connexion à deux fils, « +/-« , assure-t-elle un suivi correct du niveau de charge ? Je ne parierais pas là dessus ! Enfin, je ne saurais me prononcer sur la disposition des composants, tout au plus attendrais-je de retourner le PCB pour souligner un point important.

Au dos, donc, remarquons que les tensions fortes (l’arrivée électrique en 220 V) et basses (le circuit qui charge la batterie) sont séparées par une découpe dans le circuit imprimé : c’est une intention louable, toutes les contrefaçons ne s’en préoccupent pas. En revanche les soudures me semblent quand-même un peu YOLO.

Ce seul démontage n’a pas grand intérêt sans élément de comparaison : j’ai donc voulu démonter mon A66. Mais, oh surprise à nouveau, sur un chargeur Panasonic retirer la vis ne suffit pas : le boîtier reste fermé. J’ai essayé de légèrement faire levier (…Thérèse) avec un tournevis, mais ça n’a pas suffi. Tenant un petit peu à mon seul et unique chargeur, je n’ai pas été plus loin. Le A44 n’étant pas à moi, je n’ai pas non-plus tenté l’expérience avec lui. Si quelqu’un est en possession d’un vieux chargeur Panasonic qu’il n’utilise plus (appareil photo obsolète, perdu ou cassé), contactez-moi je veux bien le récupérer pour lui rendre, hum, un dernier hommage.

[mise à jour 15/02/2015]

Une lectrice, que je remercie chaudement, m’a généreusement envoyé un chargeur Panasonic, un A44 ayant survécu à son appareil photo.

Pour commencer la vis était solidement enfoncée dans le plastique. Ensuite les deux éléments du boitier sont clipsés, il faut y aller fort avec un tournevis plat pour faire levier. Et à l’intérieur… surprises :

Sur l’avant, des références plus nombreuses sur le PCB, une nappe au lieu des bêtes fils et surtout une partie alimentation (220 V) qui occupe plus de la moitié du boitier, contre seulement 1/8 d’un PCB plus petit sur la contrefaçon. Il y a aussi un potentiomètre : étrange. Les chargeurs seraient-ils étalonnés à la main avant de sortir de l’usine ? Une pointe de colle empêche encore le circuit de bouger, il va falloir forcer un peu pour le sortir de son logement. La vrai beauté de ce chargeur nous attend… plus loin…

Au dos, c’est l’orgie : de minuscules transistors partout. Et plusieurs circuits intégrés ! Le PCB est recto-verso et surchargé de composants électroniques.

Ailleurs : ça se voit mal avant de le démonter, les broches de connexion avec la batterie sont en fait d’épaisses pattes de métal, plein et rigide. On ferait difficilement plus solide. Sur mon A66 toutes fois, ce sont bien de petites barres de métal, mais qui paraissent bien plus épaisses et travaillées que sur la contrefaçon. Amusant : s’il y a 4 broches sur le connecteur, il n’y a que 3 fils dans la nappe. Une broche semble donc inutilisée, mais très clairement Panasonic ne recharge pas ses batteries simplement avec un « + » et un « – » : le troisième fil sert à quelque chose, probablement pour évaluer l’état de la batterie. Ce fil est désigné par un « T », le câblage inexistant concernerait la désignation « D ».  Je n’en sais pas plus.

Je retourne voir mes photos du A65 contrefait, et je suis horrifié. Comment pourrais-je oser insérer ma chère batterie dans cette… chose ?

[fin de la mise à jour]

Le bal des faux-culs

J’ai contacté mon vendeur, qui m’a répondu à la fois en Anglais et dans un Français parfois totalement incompréhensible. Je lui explique tout de suite mes doutes : ce n’est pas de la qualité, je pense à une contrefaçon. Et puis bien sûr, ce n’est pas ce que j’ai commandé. Le vendeur commence par me demander le numéro sur le sachet plastique qui emballait le chargeur. je lui donne, il me demande alors si le chargeur fonctionne, et précise que c’est bien le chargeur « correct à ma commande ». Ben non. je le lui fait savoir et reçois une procédure de retour avec un numéro de retour de 28 caractères répartis en 6 blocs qui sent bon le bling-bling inutile plutôt que le vrai RMA. Il faudrait que je renvois à mes frais, sous 10 jours maximum et vers le Royaume-Uni, un produit contrefait ? Ça va me coûter quasiment 1/3 du prix d’achat.

Dans le même temps je contacte Amazon. Amazon dont le service client a toujours été exceptionnel avec moi : renvoi d’un article cassé dans la journée, du DVD à l’imprimante laser avec remboursement des frais de retour, remboursement d’un DVD déballé car les sous-titres n’étaient pas désactivables, … Seulement concernant le Market Place, ce qu’Amazon appelle la « Garantie A à Z » comporte une restriction : « le articles illégaux […] sont exclus de la couverture ». C’est un poil abscons : Amazon ne rembourserait pas les produits illégaux mais s’autoriserait à les vendre ?

On va bien voir. Je dépose donc une « réclamation au titre de la Garantie A à Z », ça se fait depuis la liste de mes commandes passées, c’est facile. Je précise dans ma réclamation que le produit me paraît clairement être une contrefaçon, que le vendeur ne veux pas rembourser les frais de retour (il en a le droit, notez bien, mais je ne trouve pas ça correct dans ma situation) et je fini par une question-pirouette : suis-je dans la légalité en renvoyant un produit contrefait ? ^^

Réclamation déposée à 1h du matin. La réponse d’Amazon est rapide (à 13h) et balaye mon interrogation sur les « articles illégaux », mais est quand-même une déception :

Bonjour,

Nous vous contactons au sujet de votre réclamation dans le cadre de la Garantie A à Z pour la commande XXX.

Afin de nous aider à traiter votre demande, nous avons besoin d’éléments supplémentaires attestant que l’article que vous avez reçu n’est pas un original.

Nous avons besoin d’obtenir une confirmation écrite du fabricant du produit original (Panasonic) attestant de la non-conformité de l’article que vous avez reçu. Merci de faire parvenir au fabricant (Panasonic) la description du produit que vous avez reçu ainsi que des éléments visuels qui lui permettront de déterminer s’il est ou non le fabricant de cet article.

Nous vous remercions également de bien vouloir nous transmettre cette confirmation écrite du fabricant en répondant à cet email.

Merci de votre compréhension et de votre coopération.

Je galère pour trouver une adresse de contact chez Panasonic France, mais j’y arrive. J’envoie tant bien que mal mon analyse et mes photos au fabricant et réponds à Amazon (14h45) :

Bonjour, demande faite à Panasonic. L’absence de marquages obligatoires (CE, recyclage) n’est-elle pas un problème également ? Il n’y a ni marquage CE, ni le petit logo de la poubelle barrée qui sont obligatoires.

Et à 19h, finalement, miracle :

Bonjour,

Nous vous confirmons avoir procédé à un remboursement de 34,97 € pour votre commande XXX auprès du vendeur Expro.

Ce remboursement correspond aux articles suivants :

Article : Panasonic DE-A66 Battery charger Li-Ion / Chargeur Batterie Lithium-Ion pour DMW-BCG10E, DMWBCG10E, BCG10E, DMW BCG10E for Panasonic Lumix DMC-TZ6, DM Quantité : 1 ASIN : B003ZW5XBQ Motif du remboursement : Ajustement sur le compte

Voici le détail de votre remboursement:

Article : 34,97 €

Votre remboursement sera crédité comme suit:

Sur la carte Visa [date d’expiration 12/2012]: 34,97 €

Ce montant sera reversé sur le compte associé à votre méthode de paiement et sera visible une fois que le remboursement aura été traité par votre banque.

Si vous avez la moindre question concernant notre politique de remboursement, veuillez consulter la page d’aide suivante :

http://www.amazon.fr/gp/help/customer/display.html?ie=UTF8&nodeId=11718001

Merci d’avoir choisi Amazon.fr.

Cordialement,

Service Clients Amazon.fr http://www.amazon.fr

Affaire réglée. En 18 heures seulement. Cette fois j’ai dû un peu plus batailler, j’ai même eu un peu peur, mais au final le service client d’Amazon m’a encore sauvé la vie avec une élégance que je qualifierais de britannique (oui, j’imagine tout à fait les conseillers clientèle d’Amazon lire mes mails une tasse de thé à la main).

À qui la faute ?

Cet article pourrait s’arrêter là. Mais impossible de refermer cette histoire sans parler des responsabilités de chacun.

La mienne d’abord. Ai-je payé trop peu cher ? Ai-je péché par naïveté ? Je ne crois pas. Je n’ai pas pour habitude d’acheter de la contrefaçon, et 35 euros pour un chargeur, ça me semble correct. La référence était également correcte, rien ne pouvait laissait penser à une contrefaçon. D’autant plus qu’il était difficile de trouver plus rassurant, impossible de trouver un chargeur original sur les sites de Darty ou de la Fnac. Il était impossible de trouver quelque chose de fiable sur internet. Ma seule erreur pourrait être de ne pas être allé me renseigner chez un professionnel physique de la profession, en l’occurrence Darty, qui m’avait vendu l’appareil photo. Mais je vis dans mon époque et on ne devrait pas avoir à opposer magasins physiques et en ligne : surtout pas quand on parle du génial Amazon. Ou des vitrines sur internet de grandes chaines comme Darty ou la Fnac.

Celle d’Amazon ensuite. Deux ans après, le vendeur Market Place existe toujours et il vend toujours ce produit.

Celles des acheteurs naïfs. Les gens sont cons. D’accord l’imitation est bien faite et le commun des mortels ne verra pas ses détails. Mais quand je lis les commentaires sur la fiche produit, qui peuvent correspondre également à un exemplaire original Panasonic acheté auprès d’un autre revendeur du Market Place (Amazon ne précise pas auprès de quel vendeur s’est tourné l’auteur d’un commentaire, c’est fort dommage), je me demande à quoi pensent les gens. Panasonic vendrait des APN sans chargeur ? Ça m’étonne un peu. Pourtant que penser de ces gens qui semblent ne jamais avoir vu de chargeur Panasonic de leur vie ? « Pas de problème particulier. si ce n’est que lorsqu’on le branche, c’est un voyant vert qui reste allumé tout au long de la charge (alors qu’on pourrait pensé à un voyant rouge !) ». « Très utile pour pouvoir rechargé sa deuxième batterie quand l’autre est dans l’appareil photo. » Peut-être que je me trompe, laissons-leur le bénéfice du doute (et leurs fautes d’orthographe également). Celui-ci par contre commente le chargeur alors qu’il a acheté une batterie : « Bonne batterie, qui remplace bien mon ancienne que j’ ai perdu. ». Clients à l’ouest et impossibilité de connaitre l’origine du produit commenté : ce n’est pas dans les commentaires que je pourrai me faire un avis sur la qualité du produit.

Celle du vendeur bien sûr. Sans même argumenter il semble assez évident qu’il sait qu’il vend une contrefaçon. Mais si je devais argumenter je parlerais de sa façon de fuir mes questions. Jusqu’au dernier moment : pendant que j’échangeais avec Amazon, je demandais à mon vendeur qu’il m’explique pourquoi je pouvais retrouver mon numéro de série sur les images d’eBay, photo et lien à l’appui. Il a simplement refusé de répondre, arguant que j’avais lancé une réclamation sur Amazon. Dommage.

Celle de Panasonic enfin. C’est un point qui compte particulièrement pour moi et avec lequel je voulais conclure. D’abord je n’ai pas réussi à trouver mon chargeur sur le site officiel de Panasonic France avant de l’acheter. Ensuite j’ai eu du mal à contacter le marque. Il fallait passer par un formulaire, qui ne m’a pas permis d’ajouter de photos en pièce-jointe contrairement à un bête e-mail.

Bonjour, j’aimerais savoir si le chargeur de batteries Lumix DE-A65 existe réellement et si mon exemplaire est un original. J’ai commandé sur internet un chargeur DE-A66, le même modèle que celui livré avec mon Lumix TZ10. Mais le vendeur m’a envoyé un A65, qui soit-disant charge aussi la batterie du TZ10. Mais surtout en cherchant sur internet je ne trouve que des choses fort peut rassurantes sur ce A65 : notamment des ventes sur eBay avec en photo un chargeur qui a exactement le même numéro de série que celui que j’ai reçu. Bref j’en arrive à penser que le A65 n’est même pas un produit qui existe chez Panasonic. Et même si c’est le cas, je trouve que mon modèle n’est pas aux standards de qualité Panasonic. Je suis a votre disposition pour plus de détails, j’ai notamment pris des photos, vous pouvez les retrouver avec mes doutes complets sur cette page : [adresse d’un forum sur lequel j’avais également posé ma question] J’ai besoin de votre avis. Merci.

Et leur réponse m’a beaucoup déçu. Je ne tiens même pas compte du temps qu’il leur a fallu (20 jours), seulement de sa vacuité, bien qu’elle ne soit pas automatique :

Cher Monsieur XXX,

Nous vous remercions de votre demande et de l’intérêt que vous portez aux produits Panasonic. Nous nous excusons pour le délai de la réponse. Pour répondre à votre question, nous vous informons que le chargeur de batterie indiqué à être utilisé avec le DMC-TZ10 a la référence DE-A66A. Avec ce chargeur, Panasonic peut garantir la meilleure fonctionnalité de votre appareil. En ce qui concerne l’autre modèle, il pourrait être compatible, mais nous ne recommandons pas d’utiliser d’autres références que celles spécifiées par le constructeur. Nous recommandons l’utilisation des accessoires précisés dans la notice de l’appareil. Si vous désirez acheter ce chargeur, vous pourrez appeler un des fournisseurs de la liste ci-dessous qui vendent des produits Panasonic.

SOBETEL BP40 36102 ISSOUDUN CEDEX Téléphone: 02.54.21.10.04

TEKNO-TEMPS 25 rue Vincent Gonzales 33130 BEGLES Téléphone: 05.57.35.44.44

ELECTROTECH 26 rue Cyrano 69003 LYON Téléphone: 04.72.91.20.28

Ces distributeurs pratiquent tous la vente par correspondance afin de vous faire parvenir les articles qui vous intéressent, à votre domicile.

En espérant avoir répondu à votre demande,

Nous vous prions d’agréer, cher Monsieur XXX, l’expression de nos sincères salutations.

XXX XXX Service Consommateurs Panasonic

« En ce qui concerne l’autre modèle, il pourrait être compatible ». Ça ne répond pas à ma question. Je suis même un peu choqué qu’ils ne réagissent pas sur le sujet de la contrefaçon, alors que je signale clairement un problème gros comme une maison au niveau du numéro de série.

J’ai un temps pensé à leur envoyer un courrier papier avec photos. Aujourd’hui l’adresse de Panasonic France est clairement affichée sur la page Contact de leur site, mais à l’époque je me souviens ne pas l’avoir trouvée, j’avais dû aller fouiller dans le règlement d’un jeu concours pour la découvrir. Je n’ai pas pris le temps de le faire. Après tout, comme pour les magasins physiques, un courriel aurait du suffire. Si c’est pour obtenir la même réponse, ça ne méritait pas de gâcher du papier, de l’encre et un timbre.

Image d’en-tête : de drôles de chargeurs aux couleurs d’Apple au Mk2 Store Bibliothèque, en octobre 2014.

10 commentaires

  • Merci pour cette enquête.
    Ça faisait longtemps que je n’avais pas lu quelque chose d’aussi complet.

    Bravo !

    • Merci beaucoup 🙂
      Et encore, ce n’est pas aussi complet que je l’aurais voulu, faute d’interlocuteurs et de chargeur à démonter principalement.

      L’étape suivante serait de partir en Asie remonter la filière, mais pour ça j’attend une réponse de Bernard de La Villardière 😉

  • Je vais mettre mon grain de sel culturel.
    Le picto « poubelle barrée » s’appelle le Symbole Weee.
    Voilà, tu peux maintenant briller en soirée avec cette petite remarque inutile.

  • Un autre signe évident de contrefaçon: le logo Panasonic sur la face de la contrefaçon n’est pas bon (regarde la forme du ‘a’, en bas à droite).

  • Bonjour, très intéressant surtout que mon chargeur disfonctionne : la batterie se vide en 5 photos. Batterie chargée sur un autre chargeur : autonomie normale de plusieurs centaines de photos sans flash.
    Cependant : mon chargeur A66 ( livré avec le lumix ) comporte 4 broches tout comme la batterie. Alors que le commentaire dans ce long mais excellent article dit le contraire, je cite :
    « Bon déjà la couleur n’est pas la même. Mais ça ne veux rien dire. Ensuite le chargeur original n’a que 3 broches alors que ce A65 en a 4. Ça m’étonne un peu. Comme si Panasonic faisait un chargeur universel pour ses différents appareils ? »
    Bon, en tous cas, je suis dans la m….

    • Bonjour, et merci, pour commencer.
      Ensuite je trouve intéressant d’apprendre que Panasonic a produit des A66 à 4 broches.
      Je n’ai pas d’explication ou même de théorie à formuler par contre.

      Par curiosité, vous serait-il possible de me le prendre en photo ? (En la publiant ensuite sur un site d’hébergement comme http://reho.st)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *