De « Hey Siri » à « Dis Siri » : iOS 8 un peu lent à la traduction

header_IMG_0285

Petit détail amusant quand on active « Dis Siri » pour la première fois sur un iBidule en langue française.

Pour rappel, « Dis Siri » est une nouvelle fonctionnalité d’iOS 8 permettant d’utiliser Siri sans toucher au téléphone ou à l’iPad : il suffit de commencer une phrase par « Dis Siri », non loin du téléphone, à la seule condition que celui-ci soit branché (l’activation constante du microphone consommerait trop de batterie). C’est exactement comme le « OK Google » d’Android (et des Google Glass). Et en Anglais cette fonctionnalité s’appelle « Hey Siri ».

Par défaut, cette fonction est désactivée. Il faut aller la chercher dans Réglages / Général / Siri.

Là iOS 8 vous propose d’« Autoriser Hey Siri ».

"Autoriser Hey Siri"

« Autoriser Hey Siri »

 

Je lis ça sur mon iPhone 5, alors je fais ce qu’on me dit… et je me retrouve bien con : ça ne marche pas. Siri ne s’active pas, mon téléphone reste en veille.

J’ai activé « Hey Siri » et ai essayé de lui parler en disant « Hey Siri », comme je l’avais lu dans le menu. Et dans les reviews en Anglais où ayant testé les bêtas en Anglais, ainsi que dans pas mal de tweets parlants de la fonction.

Croyant que ça ne fonctionnait pas, je suis revenu tripatouiller dans les menus et là, surprise : on me parle maintenant de « Dis Siri ».

"Autoriser Dis Siri"

« Autoriser Dis Siri »

J’ai refais la manipulation sur mon iPad 4 (iOS 8.1.1 (12B435)) pour constater que le bug était également présent et prendre les captures d’écran qui illustrent cet article.

Par contre ça ne le fait qu’à la première activation. Je n’ai pas réussi à le reproduire depuis. Désactiver la fonction et quitter puis revenir dans le menu n’a pas l’effet inverse. Redémarrer non-plus.
Par contre vous pouvez découvrir l’expression magique dans toutes les langues en changeant celle-ci dans le sous-menu « Langue » de Siri. Mais ça ne m’a pas permis non-plus de reproduire le bug.

C’est tout pour aujourd’hui. Un lien pour la route : si vous aimez ce genre d’articles, le délicieux Journal du lapin en regorge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *